Le système de notation en classes préparatoires (CPGE)

Le système de notation en classes préparatoires (CPGE) I CPGE.MA

Pour affronter les concours avec quiétude, il n’y a pas de mystère : il faut travailler avec régularité, être assidu en cours, avoir confiance en soi, et ne pas hésiter à solliciter les enseignants en cas de difficultés. Les élèves des CPGE bénéficient des activités suivantes encadrées en quasi-totalité par des professeurs agrégés :

  • Cours
  • Travaux dirigés
  • Travaux pratiques
  • TIPE (Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés)

L’évaluation des connaissances des élèves se fait par un système de contrôle continu comprenant entre autres :

  • Des devoirs surveillés (DS)
  • Des devoirs libres (DL)
  • Des interrogations écrites de courte durée
  • Des colles

Si vous êtes lycéens, vous devez vous demander ce que peuvent bien être les colles ou comment se passe les devoirs surveiller en prépa ? Pas de problème voici quelque explication qui vous seront bien utile si vous voulez intégrer la prépa.

  1. Les khôlles (ou colles)

Elles sont la marque de fabrique du système prépa. Il s’agit d’interrogations orales, plus ou moins fréquentes selon les matières, qui aident à assimiler le contenu des cours et apprennent à s’exprimer à l’oral et à gérer la pression et le stress.

Il n’est pas question ici de « réciter » une question de cours, mais de traiter un sujet de réflexion. C’est un véritable moyen de confronter ce que vous savez à ce que l’on attend de vous. Et donc c’est l’occasion pour vous de corriger vos points faibles : manque de connaissance ou de méthode… La note obtenue doit être considérée plus comme un indicateur de performance que comme une évaluation de vos connaissances.

  1. Les devoirs surveillés

A la différence des khôlles, les devoirs surveillés sont le reflet exact de votre niveau, car il s’agit de véritables contrôles de connaissances, conçus comme la répétition des épreuves écrites des concours. Les notes vous permettent de vous situer par rapport aux exigences de chaque école. En fonction de celles-ci, vous pourrez donc savoir un peu plus à quoi vous attendre. Dans les derniers mois précédents les concours, vos notes vous serviront à préciser votre stratégie pour décider quelles écoles vous pourrez tenter.

  1. TIPE

Le travail d’initiative personnelle encadré, ou TIPE, est une épreuve commune à la plupart des concours d’entrée aux Grandes écoles scientifiques. C’est d’une certaine manière le grand frère des TPE réalisés au lycée.

  1. Les bonnes méthodes de travail

Avant toute chose, travailler régulièrement (en semaine et le week-end) est primordial. Si vous lâchez prise, même peu de temps, ou que vous privilégiez une matière difficile au détriment d’autres jugées secondaires, vous risquez de ne plus pouvoir rattraper ce retard et de couler définitivement… en perdant toute chance de réussite aux concours. En prépa, le rythme est intensif et la vitesse de progression demandée très rapide.

Un conseil : ne comparez pas la prépa au lycée, cela ne ferra que vous décourager, apprécier votre travail et votre progression, car oui ! Vous allez progresser, votre moyenne aux devoirs n’atteindra peut-être pas votre moyenne au bac, mais ce n’est pas pour autant que vous devez vous sentir inférieur et déprimé, gardez la tête sur les épaules et donnez vous les moyens pour avancer.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Réussir les concours d'entrée
Comment se déroulent les études en classes prépas (CPGE) ? I CPGE.MA